rando Saint-Etienne-lès-Remiremont

Ce jeudi matin direction Saint-Etienne-lès-Remiremont pour une randonnée chargée d’histoire : Sur les pas de Saint-Romary !
Distance : 15,8 km / + 680 m / carte-profil du circuit / trace GPX
Nous nous retrouvons au parking près de la gendarmerie mobile à 9 voitures ! Nous sommes nombreux ! Il faut dire que le temps incite vraiment à randonner. Nous démarrons en douceur avec une montée très progressive. Première arrêt à la « Haute Borne » : Borne de délimitation gravée en 1492. Fondation datée de la transition entre la période médiévale et la période moderne. Ancienne limite des possessions de l’abbaye de Remiremont et du duché de Lorraine. On distingue sur celle-ci les clefs du chapitre des dames, la croix du duché de Lorraine et la date de 1492. Nous continuons jusqu’au carrefour indiquant la chapelle du Vieux St-Amé. Nous abordons là le passage délicat de la rando mais aujourd’hui il fait beau, le sol est sec, nous arrivons sans problème au site de la petite chapelle du Vieux St-Amé. A partir de là c’est une montée beaucoup plus marquée qui nous mène jusqu’au Saint-Mont en passant par la fontaine Ste-Claire.

Le site offre des points vue très larges particulièrement sur Remiremont et Saint-Amé. Nous y faisons notre pause « banane ». Des responsables de l’association étant sur place, ils nous ouvrent gentiment leur local où sont exposé quelques photos notamment sur les fouilles de la chapelle Ste-Claire située au pied du Saint-Mont mais dont les restes sont recouverts d’un toit et de bâches ce qui les rend non visibles ! L’étape suivante nous fait descendre jusqu’au « Pont des Fées« , ouvrage exceptionnel en pierres sèches barrant la vallée, d’époque indéterminée et servant de limite territoriale entre Saint-Amé et Saint-Étienne-les-Remiremont depuis le XVIII siècle. Considéré comme un moyen de passage entre le Saint-Mont et le Massif du Fossard, son origine reste mystérieuse, malgré de nombreuses hypothèses. C’est une bonne montée qui nous attend de nouveau jusqu’à la Croix de St-Arnould ! Le site offre une belle vue, un grand espace et de nombreuses pierres pour se poser : nous nous y arrêtons pour notre pause pique-nique. Après manger nous repartons pour une étape longue mais plate qui nous amène à la « Pierre Kerlinquin« , en breton, Kerlinkin signifie « la pierre de Merlin », entre le Morthomme et la chapelle Sainte-Sabine, datée de l’ère préhistorique, menhir ou pierre dressée, portant des inscriptions druidiques, puis à la chapelle Ste-Sabine. Nous poursuivons jusqu’au point de retour de notre circuit, les Roches du Thin, roches offrant, moyennant un peu d’escalade, un beau point de vue sur la vallée de la Moselle ! Puis c’est le retour, avec une belle descente un peu technique, et en passant par la cascade de Miraumont vers les voitures.

Cette publication est protégée par un mot de passe. Pour la voir, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Guidant la rando je n’ai pris que peu de photos ! Merci à Evelyne pour me permettre d’étoffer ce diaporama avec ses photos.
Quelques liens intéressants sur les sites rencontrés :
Chapelle du Vieux Saint-Amé
Le Saint Mont et la Pierre de Kerlinkin
La chapelle Sainte-Sabine
Croix et ermitage de Saint Arnould
Le cercle de pierres levées du Fossard et les roches du Thin

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.