Islande : grottes Grjótagja – Hverir – caldeira du Krafla


Toute la nuit la pluie est tombée nous réveillant à plusieurs reprises ! Autant dire que nous ne sommes pas très frais au réveil !

Mais nous commençons cette journée de dimanche par un passage revigorant aux Thermes naturels de Myvatn ou « Jardbódin vid Myvatn ». Pendant que la troupe barbote avec plaisir dans l’eau chaude soufrée, je les attends à la cafétéria devant un chocolat chaud, prends quelques photos à travers la vapeur et lis…. Deux beaux posters affichés recensent tous les oiseaux islandais, j’en profite pour les examiner de près !


A leur sortie, nous passons à plusieurs sites intéressants ! La route nous fait surplomber la centrale géothermique construite en 1973 et utilisant la géothermie du Krafla, puis nous arrivons au site de Grjótagjá : nous commençons par longer une faille énorme où la terre semble s’éventrer…. et qui n’est autre que le rift qui sépare la plaque américaine de la plaque euro/asiatique ! En une enjambée nous avons de nouveau un pied en Amérique et un pied en Europe, pas mal…!! Le long de cette faille des grottes contenant des sources d’eau chaude se trouvent disséminées. Nous pénétrons dans une des plus belles, celle de Grjótagjá ! Un panneau nous informe que jusqu’aux éruptions du Krafla de 1975 et 1984, ce site naturel protégé fut un lieu publique de baignade durant plusieurs décennies ! Aujourd’hui celles-ci sont interdites, les coulées de lave souterraines ayant augmenté la température à un niveau brûlant !


Nous reprenons la route dans un paysage lunaire puis arrivons au site très coloré de Hverarönd ou Hverir au pied de la colline de Námafjall. Des panaches de vapeur et l’odeur de soufre nous accueillent dès l’arrivée ! C’est un vrai labyrinthe de sentiers entre les solfatares, marmites de boue bouillonnantes, dépôts colorés de soufre et fumerolles : ça bouillonne, ça siffle, ça fume, ça sent de partout ! la colline orange de Námafjall est perfusée de toute part par les vapeurs acides et sulfurées qui décomposent le sol. Celui-ci s’effondre donnant naissance à des marmites de boue qui grandissent de plus en plus, secouées de violents bouillonnements dont les bulles éclatent en projetant des éclaboussures brûlantes sur les pourtours. C’est fantastique !


Compte-tenu de la météo « froide et venteuse » nous décidons de rentrer manger au camp , à l’abri de la tente avant de repartir l’après-midi pour les fameuse laves du volcan Krafla !

La route nous fait passer par l’usine de traitement de la diatomite.

14h30 : départ pour une belle randonnée vers le volcan Viti et son joli lac bleu-vert, puis le cratère coloré du Leirhnjúkur formé lors des éruptions de 1720 et l’immense caldeira du célèbre volcan Krafla ! La construction de l’usine géothermique en 1973 a nécessité de forer le sol en plusieurs endroits, ce qui, d’après certains scientifiques, aurait provoqué les éruptions de 1975, les premiers de nouveau enregistrés depuis 1700 ! Les « feux de Krafla » comme ils ont été nommés, ont démarré par une projection spectaculaire de lave incandescente qui illumina le ciel jusqu’à Reykjahlid ! Pas moins de 17 éruptions se succèderont dans la décennie suivante dont la dernière en 1984 ! L’activité volcanique de ce secteur est due à un réservoir de magma caché à une profondeur de seulement 3 à 8km… Les scientifiques s’attendent à une nouvelle colère du Krafla à tout moment ! Nous sommes en pleine « zone à risques » !
Un sentier passant à travers les coulées successives permet d’observer de près cratères, cônes de scorie échancrés, laves cordées, plaques lisses, tunnels de lave, évents bordés de lave rouge, fissures fumantes et cristaux de soufre. La lave en contournant le mont Leirhnjúkur rencontra même un terrain intact couvert de végétation et offre un magnifique contraste vert-noir. C’est vraiment une très belle balade mais la progression dans les champs de lave n’est pas facile !
Retour au camping à 20h !!

 


 

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.