Islande : route de Skaftafell à Landmannalaugar


La journée s’annonce bien chargée, donc démontage des tentes à 6h du matin ! Petit déjeuner puis nous continuons notre route vers l’Est en direction du site de Jökulsárlon, un lagon glaciaire où flottent les icebergs détachés du glacier Breiðamerkurjökull : l’un des sites les plus photographiés du pays !

Avant d’y arriver nous faisons un premier arrêt à Hof où une des dernières chapelles traditionnelles en tourbe et son cimetière en herbe nous attend !

Arrivés au site de Jökulsárlon, nous nous déguisons en « bonhomme Michelin » pour embarquer sur un zodiac qui va nous promener à travers les icebergs jusqu’au front du glacier Breiðamerkurjökull ! De nombreuses sternes arctiques ont leur nid dans des trous à même le sol et sont très agressives pour protéger ceux-ci ! Notre guide Clément a bien failli se retrouver avec quelques « trous » dans le crâne !
Après un pique-nique sur place, face à ce magnifique panorama, nous reprenons la route en sens inverse pour aborder les pistes de l’intérieur…. ! Fini les « excès de vitesse » ! Nous empruntons, en effet, des pistes cahoteuses réservées gros 4X4 en direction de Laugafell, notre campement du soir. Nous sommes secoués par les cahots, les cailloux…. à plusieurs reprises nous devons traverser des gués importants, voire des rivières… avec en prime la pluie ! Malgré tout nous faisons un arrêt très court, compte tenu de la météo, au site de l’Eldgjá : cette gorge passe pour l’une des fissures éruptives les plus importantes au monde, 40km de long entre le Mýrdalsjökull et le mont Gjátindur (950m). Son extrémité nord impressionne particulièrement avec ses 600m de large pour 200m de profondeur. Formée, semble-t-il, en partie lors d’une violente éruption basaltique aux environs de l’an 934, la faille se trouve a priori reliée au volcan Katla, dissimulé sous la glace du Mýrdalsjökull !


Nous reprenons la route toujours sous la pluie et arrivons au camping vers 19h pour monter nos tentes sous une pluie diluvienne ! Théorème de la tartine de beurre c’est là que la tente mess nous lâche !! Nos nous réfugions sous la tente des secouristes non occupée ces jours-ci mais qui a…. quelques fuites !
Soirée et nuit de tempête, de vent et de pluie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.