Périple sur la vélodyssée atlantique !


Première semaine de septembre les jours sont encore beaux et longs, nous décidons de partir faire un tronçon de la vélodyssée avec en entrée en matière une boucle dans le Marais Poitevin…. Ayant un point de chute familial avec garage à Puyravault, notre voiture nous attendra là sagement et partons directement de la maison. 

Un circuit sur 8 jours avec :
–  2 jours tranquilles dans le Marais Poitevin.
–  5 jours descente de la Vélodyssée de Marans jusqu’à Lacanau-Océan.
– 1 journée sur la piste cyclable Lacanau-Océan – Bordeaux / TER Bordeaux-La Rochelle / retour Vélodyssée La Rochelle – Puyravault.

Mardi 29 août : Puyravault – Marans – Maillezais – Arçais
D : 9h45 / A : 18h15 / 71 km
Cette première étape
nous réservent quelques belles portions le long du canal notamment jusqu’à l’abbaye de Maillezais que nous n’avons pu malheureusement visité car il est déjà 16h et il nous reste 25km avant notre premier hébergement.
Etat du chemin :
–  C’est inégal avec parfois des passages très secouants, très « tape-fesse ». Peu d’indications, il n’est pas toujours facile de bien s’orienter et nous nous retrouvons sans le vouloir pour finir sur une départementale chargée !
Hébergement : Chambres d’hôtes Le Paradis : Très bien. Je recommande vivement.


Mercredi 30 août : Arçais – Périgny

D : 9h45 / A : 18h / 59.5 km
La première partie du trajet jusqu’à Damvix est très bien et très belle. Par contre le retour jusqu’à Marans par le canal de la Blanche n’est pas terrible, la route est monotone et passagère ! Il serait plus judicieux de reprendre le trajet par le canal de Vix plus sympa. Après la pause de midi à Marans nous rejoignons véritablement la vélodyssée. Jusqu’à Périgny la piste est très belle mais avec parfois des portions « tape-fesses » et surtout beaucoup de gros nids de poules !
Hébergement : la maison du Canal : chambres bien mais bruyantes soit par la rue, soit par le bar d’à côté !


Jeudi 31 août
: Périgny – Echillais

D : 9h15 / A : 19h30 / 72,3 km
Étape très agréable avec le beau temps et un beau parcours ! Guidés par Claire nous commençons la journée par la visite de La Rochelle : quartier du Vieux Port, quartier des maisons en bois… avant de sortir vers Aytré puis Angoulins et Chatellailon-plage où nous avons beaucoup de mal à trouver un établissement nous accueillant pour une pause café et pause technique ! Finalement nous sommes très gentiment reçus et servis à l’Hôtel du Rivage ! Nous repartons direction Fouras  où nous faisons la pause repas dans un restaurant de fruits de mer puis continuons jusqu’à la Pointe de Fouras où  nous avons la vue sur le Fort Enet et Fort Boyard ! Cette variante a l’avantage d’échapper à une portion importante de piste cyclable longeant directement la bruyante voie rapide !
Puis c’est l’arrivée sur Rochefort et sa visite : la Corderie Royale, l’Hermione, le chemin de la Charente jusqu’au chantier du Pont Transbordeur dont la nacelle est en réparation, puis au bateau-passeur qui nous attend !
Notre chambre d’hôte se trouve, en effet, de l’autre côté de la Charente à Echillais où nous trouvons de quoi faire le ravitaillement !

Hébergement : Maison du Chemin Vert : excellent accueil, chambres parfaites, un de nos meilleurs hébergements. Nous le recommandons.


Vendredi 1er septembre : Echillais – Bourcefranc-le-Chapus

D : 10h15 / A : 16h / 33,5 km
Claire nous quitte ce matin pour retourner au travail ! Quant à nous, nous sommes sensés rejoindre notre hébergement à Bourcefranc-le-Chapus le plus tôt possible pour passer l’après-midi sur l’île d’Oléron ! Sauf que la météo en a décidé autrement !  Depuis ce matin il pleut relativement fort et cela doit durer jusque vers midi ! Nous resterions bien jusque vers 11h / 11h30 en espérant que la pluie se calme et changerions légèrement notre programme : passage à la cité de caractère de Brouages et arrivée en fin d’après-midi à notre hébergement, en oubliant de toute façon l’île d’Oléron ! Mais Christian piaffe, est déjà prêt et ne veut rien savoir : il veut partir ! Nous partons donc vers 10h30, sous une bonne pluie et arrivons à Marennes trempés jusqu’aux os, sauf moi ayant pris ma veste mammouth et mon sur-pantalon !! Nous trouvons une petite brasserie à Marennes pour manger chaud et à l’abri !  Nous repartons à travers des canaux et d’étangs sans pouvoir vraiment profiter du paysage et es nombreux oiseaux ! La pluie finit par se calmer et nous arrivons, du coup, de bonne heure, à 16h, à notre chambre d’hôte. Un peu plus tard, bien séchées, Françoise et moi allons en vélo jusqu’à la Pointe du Chapus ! Au magasin Comptoir de la Mer, Françoise fait l’acquisition de 2 vestes étanches, pour elle et Pierre. De retour à la chambre, nous pique-niquons tout en nous offrant un très bon pineau en apéritif, histoire de nous réchauffer et de nous consoler de notre journée un peu ratée !
Hébergement : Le Petit Lutin : très bien, accueil sympathique, très bon petit déjeuner avec nos hôtes, ce que nous apprécions. Nous le recommandons.


Samedi 2 septembre
: Bourcefranc-le-Chapus – Amélie-plage

D : 9h30 / A : 16h30 / 64,7 km
Nous démarrons ce matin avec un temps très frais mais beau ! Direction le chemin d’hier vers Marennes plage pour retrouver la vélodyssée ! C’est une très belle piste qui suit de plus ou moins près la côte et la mer ! Se succèdent le pont de Ronce-les-bains, la forêt de la Tremblade, le pointe et le phare de la Coubre où nous montons courageusement les 300 marches ! Autant de souvenirs d’enfance ! A La Palmyre nous mangeons dans une crêperie ! Après Saint-Palais-sur -Mer, c’est Royan et le passage de l’estuaire de la Gironde…. Nous arrivons juste pour un départ de ferry, c’est super ! Une fois débarqués sur l’autre rive nous nous arrêtons à Soulac-sur-Mer pour faire les courses. C’est une petite ville sympathique avec de belles villas anciennes et sa curieuse basilique Notre-Dame-de-la-Fin-des-Terres. Celle-ci fut ensevelie sous les sables avant d’être en partie dégagée et restaurée en 1859. Puis c’est l’arrivée à notre chambre d’hôte à Amélie-plage.
Hébergement : Au Jardin des libellules : accueil une fois de plus très sympathique, chambres très agréables avec accès à un patio bien équipé pour manger dehors.


Dimanche 3 septembre
: Amélie-Plage – Maubuisson

D : 10h / A : 17h / 63,2 km
La journée s’annonce belle côté la météo ! Nous passons à Montalivet où nous faisons notre première pause technique et café ! Arrivés à Hourtin nous suivons les conseils donnés ce matin par notre hôte et nous dirigeons vers le village de Piqueyrot, sur les bords du lac d’Hourtin : pique-nique très agréable en sous-bois et café dans un petit restaurant face au lac. En regardant la carte nous décidons de changer d’itinéraire et de prendre une liste marquée verte qui suit le lac de près et raccourcit en km ! mal nous en a pris car nous tombons sur une piste de gemmeurs non entretenue, très ensablée…. la GALÈRE ! Nous arrivons à notre chambre d’hôte juste à temps pour éviter la pluie ! Celle-ci ne nous empêchera pas Françoise, Pierre et moi de faire un petit tour à une exposition d’artisans ! Repas très bon dans un petit resto du centre ! 
Hébergement : Chambres d’Hôtes Jeff Les pins : correct, accueil sympa ! Petit déjeuner copieux.

Lundi 4 septembre : Maubuisson – Salaunes
D : 10h15 / A : 16h / 48,7 km
La pluie est tombée toute la nuit, nous appréhendions beaucoup ce matin ! Finalement le ciel a dû se vider cette nuit et la météo s’annonce bonne et s’avèrera agréable toute la journée ! Passage à l’OFT avant de reprendre notre piste vélodyssée jusqu’à la bifurcation pour l’étang et la réserve naturelle de Cousseau où nous faisons une pause et une balade sympa ! Par contre le chemin d’accès est encore une piste de gemmeurs, un peu galère ! Nous reprenons la piste « normale » qui, jusqu’à Lacanau-Océon est une suite de « montagnes russes » dues aux dunes ! J’en bave un peu car les sacoches alourdissent le vélo et les virages fréquents empêchent de profiter des élans des descentes ! Nous allons directement sur Lacanau-Ville où nous mangeons dans un restaurant bien rempli, le seul du coin, apparemment ! Malgré le monde , nous mangeons bien et vite ! Fin de route tranquille, nous arrivons à Salaunes vers 15h45, mais un peu de mal à trouver notre hébergement « La bicyclette bleue » !! Nous partageons une chambre avec 1 grand lit et 2 lits superposés dans une cabine. Par contre une piscine nous attend…. Françoise, Christian et moi y faisons quelques brasses réparatrices de la fatigue de la journée ! Une petite cuisinette nous permet de manger sur place après avoir fait quelques courses à la seule épicerie du bourg ! En soirée nous faisons les comptes de notre virée…. cela sent la fin du périple malheureusement !
Hébergement : La Bicyclette Bleue : correct, accueil sympa, bon petit déjeuner avec crêpes.

 

Mardi 5 septembre : Salaunes – Bordeaux / La Rochelle – Puyravault
D : 9h10 / A : 11h15 puis D : 15h / A : 17h / 76,2 km
Le réveil sonne tôt ce matin, Françoise est un stressée par le train ! Nous partons dès 9h10 à fond de train direction Bordeaux ! C’est une piste cyclable tout du long mais avec beaucoup de passages de routes, de feux tricolores…. Nous sentons que nous arrivons en milieu urbain ! Arrivés de bonne heure à la gare, 11h15, nous avons le temps de prendre un sandwich et un café avant de monter dans le train. Ce sont des rames neuves avec un emplacement vélo qui ne s’est pas amélioré au contraire ! Pendant que Françoise et Pierre vont rendre leur vélos électriques et prendre un bus pour rejoindre Puyravault, nous reprenons en vélos le chemin inverse du départ, La Rochelle – Puyravault. Par contre les conditions ne sont pas les mêmes : nous avons beaucoup de vent de façade ce qui ne facilite pas l’avancée ! Finalement vers 17h nous sommes arrivés à notre point de départ et avons bouclé notre périple vélodyssée !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *