Nouvelle-Zélande : l’île du sud.


Séparée de l’île du Nord par le détroit de Cook, mouvementé, parfois périlleux, l’île du Sud, ou Te Wai Pounamu qui signifie « Les eaux de jade », la pierre que les Maoris trouvaient dans les rivières de sa côte ouest, est la plus grande, la plus accidentée, la plus sauvage et la plus grandiose ! C’est celle qu’il ne faut surtout pas négliger si l’on aime la nature, les grands paysages et les animaux… !

Beaucoup moins peuplée que l’île du Nord (environ 1 million d’habitants contre environ 4 millions pour l’île du Nord) c’est l’île des contrastes et des extrêmes : une pluviosité importante dans l’ouest sur les côtes et dans les fjords, une sécheresse dans de nombreuses régions du centre, la grande chaîne des Alpes néo-zélandaise qui la traverse dans toute sa longueur, ses forêts luxuriantes dans le sud et le sud ouest, son climat doux et ensoleillé dans le nord de l’île, endroit où se trouve les plantations de kiwi….Elle nous a complètement séduite par sa beauté et sa diversité de paysages !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *