La vie à Dakar

Arrivée début juillet sur Dakar pour rejoindre mon mari, mon premier travail a été de me promener dans cette grande ville pour apprendre à la connaître et prendre mes repères….
Dakar est constituée de nombreux quartiers formant le Grand Dakar  plan Dakar.
Ma première impression est celle d’une ville en grand chantier surtout sur le Plateau où beaucoup de villas coloniales ont disparues remplacées par de nombreux chantiers de construction d’immeubles aux nombreux étages…. C’est une ville difficile pour le piéton ou le vélo ! Les trottoirs sont inexistants ou occupés, de nombreux nids « d’éléphants » envahissent la chaussée, quand ce ne sont pas carrément des trous, les bouches d’égoûts sont volées laissant un trou béant à leur place, etc…. Première leçon : il faut toujours être vigilant et regarder où on met les pieds, surtout sur Le Plateau, quartier où nous habitons.

C’est une presqu’île ce qui fait que la mer n’est jamais bien loin. C’est un des aspects les plus agréables. Deux corniches longent cette mer la corniche Est encore relativement sauvage et la corniche ouest très urbanisée. Quelques îles proches : les îles de la Madeleine (réserve d’oiseaux que l’on ne peut plus visiter), l’île de Ngor (à 10 minutes en pirogue) surtout intéressante pour ses belles plages, l’île de Gorée (20 minutes de traversée en chaloupe) la plus belle et la plus intéressante.
C’est aussi une ville pleine de contrastes : une circulation extrêmement difficile et dangereuse, un prix de l’immobilier locatif très cher surtout sur le Plateau, une pollution très importante bien que balayée assez souvent par les alizés, des banlieues grandissant de façon explosive, de nombreux sénégalais venant chercher du travail viennent s’y entasser faute de pouvoir payer les loyers de Dakar, beaucoup de mendicité…. Mais c’est aussi une ville très animée, aux nombreux marchés colorés où tout se vend et tout s’achète….
La meilleure période de l’année se situe entre novembre et juin : le climat y est agréable. Les mois de juillet à fin octobre correspondent par contre à la période appelée « hivernage » : le climat devient difficile notamment en octobre avec une chaleur  humide excessive, même au repos, vous avez la sueur qui coule en permanence…!
La meilleure façon de percevoir ce que peut-être la vie à Dakar est de parcourir quelques photos prises au vif : voir le diaporama

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *