L’Irlande


Nous décidons de partir à la découverte de l’Irlande du 9 au 29 juillet 2005. Nous savions que nous n’avions pas choisi les vacances « ensoleillées » et qu’il valait mieux prévoir les impers…! Mais

surprise agréable, nous avons eu la chance inouïe de ne quasiment pas avoir de pluie de tout le séjour ! Ce périple de trois semaines tout autour de l’Irlande nous a laissé des souvenirs inoubliables tant au niveau de ses paysages typiques et magnifiques que par l’accueil chaleureux des irlandais !

Côté logistique :

  • Préparation : nous avons monté notre voyage avec une agence de Paris mais finalement celle-ci travaillait avec une agence spécialisée pour les français, basée à Sligo. Nous avons donc payé plus cher qu’un couple d’amis qui est passé directement par l’agence de Sligo et qui en était très content….
  • Circulation : nous avions loué une voiture à notre arrivée à Cork. C’est un des points les plus cruciaux de l’Irlande : il faut s’habituer à la conduite à gauche, ce qui n’est pas forcément simple au départ d’autant que sur les presqu’îles les routes sont étroites et pas toujours bien carrossées ! Mais on s’y fait et une fois les premières frayeurs passées on peut admirer le paysage ! Dans certaines régions il faut surveiller aussi les animaux ! En Corse, ce sont les cochons sauvages, ici ce sont les moutons !
  • Hébergement : nous avons séjourné de Bed and Breakfast, solution idéale dans ce pays : les gens sont très accueillants et le réseau est bien développé et important d’où un grand choix ! Nous sommes restés au minimum 2 nuits parfois 3, afin de profiter pleinement de chaque étape et de ne pas avoir l’impression de trop courir et trop survoler sans rien voir ! Adresses de sites de réservation de Bed and Breakfast :
    – Bed and Breakfast Ireland.net
    B&B Ireland

Carte, descriptions, et surtout photos, vous permettront d’approcher ce pays attachant et vous donneront j’espère l’envie de le découvrir de plus près.

Notre circuit : comme le montre la carte ci-dessous de notre circuit, nous avons privilégié les côtes irlandaises au détriment de l’intérieur. Le pays nous ayant beaucoup plu ce n’est que partie remise ! Nous envisageons un prochain voyage pour découvrir plus l’intérieur ainsi que Dublin où ne nous sommes restés qu’une journée, beaucoup trop court pour bien découvrir cette capitale !


Quels sont les points marquants que nous retenons de ce voyage et qu’il serait dommage de rater ?

1. Le parc de Killarney à l’entrée de la péninsule de Kerry : avec plus de 10 000 hectares c’est le premier parc national d’Irlande, il inclut trois grands lacs (Muckross Lake, Lough Leane et Upperlake), quatre montagnes (Purple Mountain, Shehy Mountain, Mangerton Mountain et Torc Mountain). De nombreuses promenades sont possibles à pied, à vélo… Un endroit particulièrement magnifique à ne pas rater est le Gap of Dunloe : nous en avons fait une partie en vélo, ce fut un véritable régal !

 2. Ses couleurs : le charme de cette île sont ses paysages aux multiples nuances de vert, au violet des bruyères des collines, aux dégradés de bleus de ses nombreux lacs, au jaune des ajoncs, au rose des géraniums, aux rouges des fuchsias gigantesques bordant les km de petites routes ou sentiers… un océan de couleur au milieu des murets de pierres sèches grises dressées au temps de la grande famine au 19ème siècle ou des nombreuses ruines éparses de castle.

3. Le Burren : on a là un paysage très curieux, complètement différent des autres paysages irlandais ! Une curiosité géologique à l’aspect presque lunaire ! Et le plus surprenant est la variété de plantes et fleurs qui arrivent à pousser dans cet entrelacs de blocs de roches calcaires. On trouve ici une concentration de monuments mégalithiques assez impressionnante car la région a été habitée très tôt, dès – 6 000 si l’on en croit les traces archéologiques !

4. Galway : après plusieurs jours à la découverte de la nature sauvage irlandaise, l’arrivée à Galway fut agréable. Nous découvrîmes avec plaisir une ville vivante, dynamique, colorée et surtout jeune ! Nous n’avions pas programmé d’y rester pour dormir et ce fut presque dommage !

Galway, une petite ville dynamique Galway les "Spanish Arches"

 5. Le Connemara rendu célèbre certes par la chanson de Michel Sardou, mais aussi par ses poneys que l’on croise au détour des chemins ! C’est certainement la région la plus sauvage de l’Irlande avec ses très nombreux torrents, lacs et tourbières sur toile de fond montagneuse… C’est là que vous pourrez découvrir la magnifique Inagh Valley entourée d’un côté par les célèbres chaînes des Twelve Bens et de l’autre par les Maum Turks mountains. Le parc national du Connemara occupe une bonne partie des terres de l’ancienne Abbaye de Kylemore dont la visite avec ses très beaux jardins est à ne pas manquer.

6. Les traces de l’épisode de La Grande Famine encore appelée Irish Potato Famine : celle-ci fit entre 1845 et 1851 environ 1 million de morts auquel il faut ajouter près de 2 millions d’émigrants vers principalement La Grande-Bretagne, les Etats-Unis, l’Australie et le Canada.
Sites pour aller plus loin :
Histoire de la Grande Famine en Irlande.

Grande Famine en Irlande.

Chronologie de la Grande Famine en Irlande.
La Grande Famine : article intéressant à lire mais en prenant du recul car il est marqué politiquement.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *