L’ïle de Gorée

Cette île, située à 20 minutes en chaloupe du port de Dakar est tristement célèbre ! C’était effectivement à la période de la traite des noirs la dernière étape pour les esclaves avant leur départ sans retour….. La maison des esclaves est une visite incontournable !
L’île fut pendant des siècles une place forte dans la guerre que se livrèrent français et anglais : c’est la première image que l’on a en arrivant. En effet, vous constatez que la chaloupe fait un détour pour atteindre l’embarcadère, ceci afin d’éviter un bateau de guerre coulé près du port. La première vue, lorsqu’on approche de l’île est justement le Fort d’Estrées, ancienne place forte de l’île.
Puis c’est l’arrivée au débarcadère. Attention, dès le pied posé sur l’île, vous allez être la proie de pseudo-guides qui, parfois, vont aller jusqu’à vous réclamez une taxe. Refusez catégoriquement et si vous souhaitez un guide, adressez-vous au bureau du syndicat d’initiative de Gorée.
Gorée est une île attachante se visitant à pied. La meilleure façon d’apprécier Gorée est de flâner parmi toutes ses ruelles ombragées, bordées de vieilles maisons coloniales au charme désuet et magnifiquement fleuries de bougainvillées, admirer du haut du Castel le panorama superbe sur l’océan, sur l’île et sur Dakar, savourer une boisson tranquillement assis sur une des nombreuses terrasses de bord de mer…. Mais si vous avez un peu de temps, je vous conseille de passer une nuit sur l’île : vous apprécierez, une fois le flot des touristes et des vendeurs de bijoux et autres bricoles parti, le silence et découvrirez un Gorée plus authentique. Une bonne adresse pour loger, référencée dans le routard 2011 et que nous avons testée : Chambres d’hôtes ASAO, chez Valérie, +33.821.81.95 : à deux pas du débarcadère.
Le Castel est une colline basaltique dont le sommet offre des panoramas magnifiques. Ici Hollandais et Français construisirent tour à tour des forts. Restent deux canons français qui défendaient le port de Dakar jusqu’à leur sabotage au moment de l’indépendance. Aujourd’hui s’y dresse le Mémorial de l’Esclavage. Les ruines du Castel sont aujourd’hui habitées par de nombreux artistes sénégalais dont vous découvrirez les toiles, les peintures sur sable, les sculptures en matériaux de récup’, etc…

 

 

 

 

  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *