Archives mensuelles : février 2012

L’Irlande


Nous décidons de partir à la découverte de l’Irlande du 9 au 29 juillet 2005. Nous savions que nous n’avions pas choisi les vacances « ensoleillées » et qu’il valait mieux prévoir les impers…! Mais Continue la lecture

Washington et ses principaux monuments


Après la découverte de New York, nous rejoignons en train Washington. Expérience intéressante que je conseille à beaucoup ! Certes c’est long mais cela permet d’avoir un aperçu de la campagne américaine : c’est très intéressant !

Il faut préciser que nous arrivons à Washington en pleine campagne électorale Georges W. Bush / J. Kerry. Cela donne tout de suite une ambiance particulière : nous nous sentons très mal à l’aise dans le quertier de la Maison Blanche car trufffé de policiers et de barrières interdisant tous les trottoirs côté bâtiments publics !! Par contre c’est intéressant de voir le comportement américain face aux élections : les gens n’hésitent pas à afficher qui ils soutiennent, nous croisons énormément de personnes portant le tee-shirt de leur candidat, voire pour certaines défilant avec des pancartes sur le Mall…! A un endroit nous arrivons sur de grandes tentes « citoyennes » où toute l’histoire de l’Amérique est expliquée avec des panneaux pour expliquer aux gens l’importance du devoir de citoyen de voter. Nous n’imaginons pas cela en France et pourtant…
Quant à la ville, elle-même, elle nous change complètement de New York : autant cette dernière est une ville dynamique, animée, trépidante…. autant ici nous sommes dans une vile certes belle et propre, mais à l’atmosphère policée, « clean », manquant un peu de vie. Son architecture aux grandes artères droites et en croix font penser aux boulevards hausmanniens de Paris ! Ceci s’explique par le fait que le plan de construction de la ville fut confié à un ingénieur d’origine française Pierre L’Enfant. Future capitale, Washington D.C. se devait d’avoir une certaine grandeur : d’où des monuments et bâtiments publics grandioses, des allées spacieuses bordées d’arbres, et absence de gratte-ciels….
Washington possède par ailleurs de nombreux musées de célébrité internationale, des parcs dont le plus ancien, est le célèbre Mall, sur lequel sont situés les principaux monuments. Un des moments les plus forts que nous ayons vécu lors de cette promenade le long du Mall est sans conteste la visite au Lincoln Mémorial : outre la statue majestueuse de Lincoln Abraham, c’est sur le parvis de ce monument que Martin Luther King prononça le 28 août 1963 son célèbre discours « I have a Dream » !

 

 

Le Massif Central

Le Massif Central

Le Massif Central couvrant 15% de notre territoire est le massif le plus vaste de France. S’étalant sur six régions (Auvergne, Bourgogne, Languedoc-Roussillon, Limousin, Midi-pyrénées et Rhône-Alpes) il présente des entités diverses comme : chaîne des Puys, gorges du Tarn ou de l’Ardèche, Monts du Forez, plaine de la Limagne, forêts du Limousin… nous offrant une très grande diversité de paysages : gorges et vallées profondes, hauts plateaux balayés par le vent, forêts et zones rocheuses et escarpées, chaîne de volcans, mais aussi hameaux et villages pittoresques.

Bien que ce soit un massif de moyenne altitude aux sommets souvent arrondis, nous sommes souvent à une altitude assez élevée permettant de beaux points de vue large, qui raviront les amateurs de belles randonnées.

En effet, le massif central c’est aussi :
carte parcs M Central9 parcs régionaux : le Livradois-Fores, le parc des Volcans, le Pilat, les Monts d’Ardèche, les Grands Causses, les Causses du Quercy, le plateau des Millevaches, le Morvan, le parc du Haut-Languedoc
1 parc national : le parc des Cévennes
 

 

 

 

 

 Hébergements ou restaurations appréciés :

Auberge le mazetSaint-Georges-en-Couzan : Chambre et table d’hôtes 2 clés « Le Mazet » (Clévacances) : jeune couple très accueillant, restauration très bonne, chambre agréable avec un bon couchage.

 

 20140812b Chambre Hote VM 11Veyre-Monton : Chambre d’hôte 5 épis « Au fond de la cour » (Gites de France) : excellent niveau d’accueil et de confort correspondant bien aux 5 épis. Ambiance cosy.

Le Massif Vosgien

Ce massif à la fois lorrain, alsacien, voire franc-comtois, couvre sept départements : la Meurthe et Moselle, la Moselle, le Bas-Rhin, le Haut-Rhin, la Haute-Saône, les Vosges et le Territoire de Belfort. Il possède deux Parc Naturels Régionaux : le Parc des Vosges du Nord, classé « Réserve mondiale de la Biosphère » par l’UNESCO et le Parc des Ballons des Vosges.

Le Massif Vosgien c’est aussi : sa « ligne bleue », ses « ballons » arrondis, ses forêts de sapins, ses paysages féériques sous la neige, ses chaumes tapissées de myrtilles, son fromage si typé, le Munster et ses fermes-auberges… On y est toujours à deux pas d’une curiosité : village médiéval, château fort, abbaye discrètement nichée au fond d’un vallon ou encore une cascade dévalant des roches escarpées.

Un aperçu en images de ce beau massif

C’est finalement un petit paradis pour ceux qui aiment randonner quelque soit leur niveau. A travers ces pages nous essaierons de vous faire partager nos plus belles balades avec circuit, commentaires et surtout album photos.

    La spécificité de ce massif est l’importance de ses refuges vosgiens, souvent bien aménagés et bien utiles, quelques-uns sont gardés, voire équipés de dortoirs pour pouvoir passer la nuit : ce sont souvent ceux du Club alpin, ou de ses fermes-auberges, des fermes situées sur les chaumes donc en altitude qui se sont ouvertes aux activités de restauration et de tourisme continuant ainsi à pouvoir vivre mais aussi permettant d’entretenir et de protéger cet écosystème montagnard fragile.à l’accueil souvent convivial, et où vous pourrez déguster les spécialités régionales, comme une excellente tarte aux myrtilles par exemple… ou même simplement de ses nombreux abris fort appréciés lorsque le temps n’est pas vraiment avec nous… vent, froid, pluie voire neige….

Nos randos perso Nos randos RH

Les USA

Monnument Valley       Vaste pays, aux contrastes énormes ! Pour un européen le premier dépaysement est dans la démesure des paysages : tout est à une échelle beaucoup plus grande que chez nous ! il faut beaucoup de temps pour en saisir les différentes facettes, en le parcourant d’ouest en est ou du nord au sud….! Nous sommes loin d’en avoir fait le tour mais… voici quelques-unes de nos découvertes de ce pays :

* New York et Washington, Toussaint 2004
* San Francisco et les grands parcs de l’Ouest américain, Juillet 2009

Expos, visites…

A travers cette page je souhaite vous faire partager nos découvertes de lieux insolites, d’expositions, de visites, …  ou de tout autre évènement culturel que nous avons particulièrement appréciés et qu’il me semble intéressant à faire connaître :

20130915 150528   20140819 Les Lapidiales 11
Carrefour international du patchwork – 2013
Ste Marie aux Mines
  Les Lapidiales
Port d’Envaux (17)

Découverte de New York


  Mon tout premier contact avec les Etats-Unis passa par la ville de New York. C’était sur des vacances de Toussaint et malgré le temps grisâtre, ce fut une agréable surprise ! J’ai trouvé une ville cosmopolite, ouverte, animée, culturelle, dynamique et aux facettes très diverses selon le quartier où l’on se promène ! Rien à voir entre Central Park et Harlem en pleine rénovation à l’époque de notre passage, les quartiers Soho, Chinatown, New-Jersey ou Little Italy et j’en passe… Mais ce qui est sûr c’est que tous ont leur charme bien spécifique !

Bref ! Une ville où l’on ne s’ennuie pas ! La presqu’île de Manhattan avec ses quartiers très typiques vous prendra déjà beaucoup de temps (compter bien minimum 3 jours).
      Nos coups de coeur à ne pas rater : une longue promenade à la découvert du parc de Central Park bien évidemment, un concert au Carnegie Hall pour les mélomanes, la montée au sommet de l’Empire State Building, Liberty Island et sa montée dans la tête de la statue (vue superbe sur la Skyline de manhattan !) mais surtout l’île de Ellis Island et son musée de l’immigration….

      Ellis Island était de la fin du XIXè siècle à fin 1954, le passage obligé pour les immigrants qui voulaient entrer et s’installer aux Etats-Unis. L’année 1907 a été l’année la plus active à Ellis Island avec l’arrivée de plus d’un million d’immigrants. Environ 2% des arrivants virent leur admission aux Etats-Unis rejetée et furent renvoyés dans leur pays d’origine d’où son surnom de « The island of Tears » (l’île des pleurs), ou « Heartreak Island », (l’île des coeurs brisés). Ce centre a été fermé après le passage et l’inspection de plus de 12 millions d’immigrants. Cette visite a été un moment particulièrement fort et émouvant : le musée est très bien organisé, très riche en documents et objets d’époque. La traversée offre des vues superbes sur la presqu’île de Manhattan et la statue de la Liberté située juste avant Ellis Island.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nos randonnées perso

Dans le tableau ci-dessous vous accèderez à quelques-unes de nos randonnées préférées avec pour certaines, un léger descriptif et lorsque je l’ai la trace gpx téléchargeable. Les dénivelés sont à prendre avec précaution ceux-ci étant toujours un ordre de grandeur….

Titre Distance/Dénivelé Carte Profil GPX
Boucle château de Salm – sentier des Passeurs
16.6 km / 700 m GPX
 Saverne – Geissfels  20 km / 1136 m GPX
         
         
         
         
         
         
         

 

Le parc du Niokolo Koba

Ce parc couvre la moitié de la superficie du Sénégal oriental. La meilleur période pour le visiter se situe entre novembre et mars et plus particulièrement de janvier à fin mars pour voir un maximum d’animaux. Par contre la végétation et les paysages seront moins beaux ! Continue la lecture

Le Sénégal oriental

C’est la partie « sud-est » du Sénégal en frontière avec  la Guinée-Conakry et le Mali.

C’est une région reculée, difficile d’accès : sa capitale régionale, Tambacounda, est, à partir de Dakar, à environ 8heures de route goudronnée monotone, truffée de nids de poules, de files de camoins énormes venant du Mali, mais traversant un paysage de savane où dominent les baobabs… A partir de Tambacounda, le paysage change et la forêt commence. Pour arriver dans les pays Bédick et bassari, ce sont alors des pistes en latérite plus ou moins bien entretenues ! Il faut donc en vouloir pour y aller, mais on est récompensé !

C’est un voyage dans une Afrique authentique d’où l’on revient la tête et le coeur remplis de beaux souvenirs !

C’est la seule région un peu vallonnée du Sénégal avec les contreforts du Fouta Djalon, montagne-frontière avec la Guinée-Conakry, et aussi la plus verte. Elle est traversée par le fleuve Gambie. La moitié du territoire du Sénégal oriental est couvert par le parc du Niokolo Koba, parc classé au patrimoine de l’Unesco. Sa préfecture, Kédougou, est la seule avec Tambacounda à pouvoir être considéré comme une ville. Une fois passé Kédougou vous vous enfoncez par des pistes chaotiques en latérite dans les pays bédik et bassari situés à la frontière guinéenne. C’est là que vous ferez la partie la plus riche et la plus inoubliable de votre voyage…

La saison chaude commence dès février et va jusqu’en juin avec des températures autour de 40/45°C ! La meilleure période pour découvrir cette magnifique région est donc de novembre à fin février avec pour le parc du Niokolo Koba une préférence pour janvier-février. En effet les ponts d’eau commencent à se raréfier, la végétation moins dense et les animaux sont du coup plus faciles à voir.

Le moyen de transport local le plus populaire est la bicyclette, les transports en commun ne circulant qu’une fois par semaine, le jour du marché en général.